RAPPORT MORAL 2014

RAPPORT MORAL 2014

L’année 2014 a été pour le Cercle laïque une année normale avec son lot d’inquiétudes et ses réussites. L’inquiétude majeure a été d’ordre financier. Le déficit comptable de l’exercice précédent a amené les membres du bureau et du conseil d’administration à chercher les moyens de redresser la barre.

Nous avons procédé à des augmentations importantes de la participation financière de nos membres qui ont été comprises et acceptées. La ville de Dreux a renouvelé en 2014 la subvention qu’elle nous avait votée en 2013 à la même hauteur. Nous avions demandé plus en faisant valoir que le budget accueil, portant sur l’entretien des locaux, les salaires du gardien et de la secrétaire absorbait la plus grande partie de cette subvention mais nous ne nous faisions pas d’illusion et nous remercions la ville de ne pas avoir diminué cette aide. Grâce à l’implication et au professionnalisme de notre trésorier-adjoint, nous avons suivi l’évolution des comptes en temps réel et il apparaît que les résultats sont meilleurs.

2014 a aussi été l’année d’un grand espoir déçu, celui de la vente de notre centre de vacances de Mauzac. Si l’acheteur potentiel qui nous avait amené à convoquer une assemblée générale extraordinaire pendant les vacances s’est rétracté c’est moins à cause du prix que nous demandions qu’à cause du devis de l’architecte qui aurait été chargé des travaux nécessaires pour l’adapter au projet de l’acheteur.

Notre réussite a été la qualité des activités des sections et des manifestations publiques organisées par la commission animation. Les sections ont fonctionné normalement, sauf l’aquagym à cause de l’indisponibilité du bassin en travaux La fréquentation et la satisfaction des participants aux manifestations publiques ont été très satisfaisantes. Je n’insisterai pas car notre bulletin, qui a paru cinq fois au cours de l’année, a rendu compte régulièrement de cette activité.

Nous avons surtout, dans un climat économique et social déprimant, maintenu nos positions volontaristes de tout faire pour voir les Drouais bien vivre ensemble. Dans un climat qui favorise l’individualisme et le repli sur soi, nous avons maintenu avec de nombreuses associations des liens d’amitié. Nous avons continué à affirmer nos valeurs. C’est pourquoi, spontanément, les Drouais scandalisés par l’attentat contre Charlie Hebdo et l’Hypermarché Casher, qui souhaitaient manifester leur indignation et leur solidarité avec les familles, se sont tournés vers nous pour organiser la marche du 11 janvier. C’est notre responsabilité de poursuivre en 2015 les actions susceptibles de resserrer encore les liens entre Drouais et d’expliquer l’absolue nécessité du respect de la laïcité.

                                                                Le président, J.P. DUBREUIL